Menu

dimanche 23 août 2015

Mon avis sur Les écorchés vifs d'Olivier Vanderbecq

Titre: Les écorchés vifs, les redempteurs
Auteur: Olivier Vanderbecq
Date de parution: 19 août 2014
Genre: Polar, thriller
Editeur: Amalthée



Description

Un élégant quadragénaire en route pour le sud de la France. Un jeune flic alcoolique sur la sellette. Une pauvre gamine paumée. Une communauté de gitans. Rien ne les prédisposait à se rencontrer. Et pourtant… Entre la capitale des Flandres et une petite station de Haute-Savoie, leurs routes vont se croiser, leurs destins se lier et leurs vies basculer. Pour vivre. Ou juste survivre !


Mon avis

J'ai rencontré l'auteur au salon du livres de Poitiers, et c'est tout naturellement après que nous ayons échangé sur notre passion de la lecture que ce dernier m'a fait parvenir son premier roman.

Je ne savais pas à quoi m'attendre en commençant ma lecture, mais au final ce fut une très bonne surprise et un grand moment de lecture. Quand on lit beaucoup on se retrouve souvent face à beaucoup de déjà vu mais avec les écorchés vifs, j'ai découvert un nouveau style et surtout un auteur talentueux qui a mis tout son cœur dans ce roman.


Tout commence par le vol d'une voiture par deux voyous en scooter, pas n'importe laquelle, une jaguar de collection. Le soucis est que son propriétaire (Pierre) n'est pas un homme ordinaire, c'est un homme atypique mais surtout dangereux.
En voulant récupérer sa précieuse voiture, il va prendre la décision d'aider une jeune adolescente (Alicia) dans la détresse. Son aide va entrainer de nombreux cadavres, c'est l'inspecteur Damien Glob qui sera en charge de l'enquête et qui au final va se retrouver à faire équipe avec eux.


L'auteur a son style bien à lui, il nous offre un livre entre le polar et le roman noir. Pendant toute ma lecture je me suis cru dans un film, je suis restée scotchée sur ce livre jusqu'à la fin et j'ai hâte d'en lire la suite, de retrouver ces personnages hors du commun.
L'auteur est passionné par la culture et nous en fait profiter avec beaucoup de clins d’œil littéraires et cinématographiques, dont certains m'ont fait sourire.


Le rythme est très changeant tout le long: d'abord très rythmé car l'histoire a son lot de fusillades, de courses poursuites et de véritables tueries (je me suis cru dans un film de Bruce Willis) et un couple en cavale. Puis plus posé, avec des retours dans le passé des personnages.
Le style d'écriture est tout aussi changeant: deux narrateurs, deux langages différents, l'un est très soutenu et l'autre, celui de Damien est plus commun, voire parfois vulgaire. Et puis il y a les scènes de violence, qui sont narrées de façon astucieuse à la troisième personne et qui donnent l'impression qu'une tierce personne assiste à la scène (je ne sais pas pourquoi mais cela m'a fait penser au film Kill Bill où les scènes de combats sont comme détachées de l'histoire et en noir et blanc).


Oui il y a beaucoup de violence dans ce roman ... mais il y a tellement plus. Déjà il y a quelques touches d'humour: j'ai ri toute seule face à la scène de Damien allant interroger une vieille dame un peu trop soupçonneuse, ou lors du monologue, à la Edouard Baer (dans Astérix mission Cléopâtre), de notre quadragénaire cherchant à gagner du temps pour trouver une solution face à la mauvaise posture dans laquelle il se trouve.
Mais il y a surtout beaucoup d'émotions, notamment dans les passages de retour sur le passé. Je me suis pris une véritable claque sur un de ces passages concernant notre homme de main. Son passé, c'est si horrible (pensez à prendre quelques mouchoirs avec vous).


Parlons maintenant des personnages, ces écorchés vifs, primordiaux dans cette histoire.
Il y a d'abord notre quadragénaire, élégant ne portant que des costumes hors de prix. Physiquement c'est l'image de Sean Connery qui m'est tout de suite venu à l'esprit. C'est un homme qui m'a bouleversé: il a perdu sa famille de façon atroce il y a 9 ans et depuis il ne souhaite qu'une chose mourir pour rejoindre les siens. Malheureusement la mort ne semble pas vouloir de lui. Il est rongé par la culpabilité de son absence et de sa lâcheté lors d'une tentative de suicide ratée. Vous ne pourrez pas être insensible face à cet homme et son passé. Aujourd'hui c'est un homme de main, un homme à tout faire (tueur à gage, transporteur) qui n'existe pas et qui ne ressent plus rien comme il nous l'explique si bien au début. Mais lorsqu'il va croiser cette jeune fille, un regain d'humanité va surgir en lui.
Alicia elle est une adolescente de 13 ans, battu par son père un truand et à deux doigts de se retrouver sur le trottoir. Rejetée par sa mère et par son entourage, elle va reprendre espoir grâce à cet homme peu ordinaire sorti de nulle part. La relation qu'ils vont nouer pendant leur cavale est très touchante.
Et puis il y a Damien, un homme qui n'a jamais connu les joies d'une famille aimante, un carriériste qui s'est auto détruit. Aujourd'hui c'est un flic alcoolique et violent. J'avoue avoir eu un peu de mal avec ce dernier car son comportement est dérangeant vu son métier. Toutefois, toute cette histoire va lui ouvrir les yeux et au final il va commencer à changer et faire un bilan de sa vie et de ses erreurs.


Petit bonus, nous découvrons la ville de Lille et la communauté des gitans.

En bref, un coup de cœur que je vous invite à découvrir sans plus attendre.

Boulimique des livres





Ma note

Coup de coeur

2 commentaires:

  1. Je note ce titre, qui peut franchement me plaire !

    RépondreSupprimer
  2. Un auteur que je ne connais pas... à découvrir donc ;)

    RépondreSupprimer